« A Life, A Look »: Michel Rosenfelder

« A Life, A look » est sûrement une de mes rubriques préférées car elle me permet de vous présenter plus en détail, des individus avec de multiples talents et passions.

Des personnalités qui me ressemblent, qui me touchent plus particulièrement et que je nomme « individus couteau-suisse »

Quand l’on m’a parlé de Michel Rosenfelder et de son travail de photographe, je me suis jetée sur mon clavier afin de « google-iser » l’individu et là que ne fut pas ma surprise en découvrant son travail!!!!

Les neurones un peu perdus je me retrouvais face à des…peintures /// Enfin ce que je croyais être des peintures car en fait, là est  tout le Génie du Monsieur…

C’est donc avec empressement que je prends rendez vous avec lui afin de faire une interview.

Pour être honnête quand je l’ai vu j’ai oublié les photos, les peintures, les peintures-photos et je suis arrivée tout sourire car l’homme est …Awesome, charming, bref craquant!!!

Mais bon je suis une pro donc je me comporte en pro « mode interview »:

Bien qu’attiré par une formation de Designer, Michel Rosenfelder suit finalement en 1990 une voie généraliste en Commerce International, et il intègre la Maison KENZO en 1992.

Il participe au développement de l’Homme pendant 20 ans, occupant successivement les postes d’Attaché Commercial, Chef de Produit, Directeur de Collection, Directeur de Style et Vice Président.

Il poursuit, par ailleurs, ses activités dans les métiers de la mode et du luxe en tant que consultant, mais se consacre aujourd’hui à sa vraie passion, la photographie.

Durant dix ans, il collabore étroitement avec Roy Krejberg, Directeur Artistique sur l’Homme, et ce dernier lui apportera cette nécessité d’avoir un oeil sélectif sur les choses, cette rigueur et cette cohérence que l’on retrouve dans son travail de photographe.

De ses 5 années de collaboration avec Antonio Marras, autre Directeur Artistique de la Maison, il retiendra cette capacité à faire du très beau avec presque rien, tel un génial bricoleur artistique, ce dernier va le libérer de cet acte créatif parfois oppressant.

Ainsi, c’est lors de ses nombreux voyages que ses premiers clichés de surfaces verront le jour en 2008 et 2012 sera la vraie  naissance du projet « Les peintures du temps ».

Il se prend vite au jeu des colorations, des dégradés, des matières, et patines sur les murs qu’ils croisent au grès des ses déambulations internationales.

De ses textures et motifs cachés que l’on peut interpréter en fonction de son ressenti du moment, il en ressort un travail visuel, pictural à l’émotion brute.

C’est cette accumulation de visuels, ce jeu de collection qui fait de ce travail un vrai projet, un concept photographique et pour ma part une vraie découverte.

On sent l’empreinte de la mode, l’amour du textile et du détail dans l’oeil de Michel Rosenfelder .

Ces photos sont puissantes, subtiles, abstraites et violemment sensibles…On en envie de les posséder, de les mettre sur nos murs ou de les imprimer sur un de nos vêtements fétiches!

 

VERDICT: Définitivement « Guilty of talent »…

Pour toutes les informations sur les formats, les tarifs et news allez ici.


« Sans titre » /// Paris, france



« Marvel » /// New-York – USA


« Radiographie » /// Paris – France


« Horizon » /// New-York – USA


« L’étang sous le saule » /// Stown Town – Zanzibar


« Pyromane #1 /// Paris – France

« Equilibre » /// Paris – France

 

 

 

 

Related posts:

Nicolas Theil Paris
Le Moine Tricote : une nouvelle vision de la maille
Zatchels : Handmade English candy bags…
Portrait "Billie Sacré-Coeur", la Gosse de Montmartre...Bijoux "Rough & precious&...


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.