La modeuse de Paris à Shanghai, en passant par Los Angeles /// Les nouveaux codes…

À l’heure de la globalisation, où les supports web et la presse se mondialisent, la mode  s’adapte aux nouveaux codes internationaux de la mode et de la consommatrice « Worlwide »

Les marques doivent ainsi jouer avec les gôuts et les spécificités culturelles de ces dernières.

Mais que reste t-il réellement des identités nationales et citadines ?

Qui se cache vraiment derrière le stéréotype de la blonde peroxydée de Los Angeles, de l’intello bobo parisienne et de la working girl au it bag de Shanghai ?

Le cabinet de MARTINE LEHERPEUR CONSEIL nous a  invité à découvrir, lors d’une conférence organisée en collaboration avec le salon Who’s Next, les spécificités de style des héroïnes de ces 3 it places.

 

Ainsi, l’on apprend que l’Angeline, a toujours un petit quelque chose issu des contre-cultures hippy ou new age, qu’elle mixe avec soin le look « effortless Glam », où toute jambe dehors elle porte ses petites robes légères et ses micro short avec des boots « boyish »  savamment patinées.

A Shanghai, l’on prône le naturel en beauté, mais autour de rituels très élaborés, destinés à mettre en valeur cette quête croissante de perfection et d’élégance.

A la croisée des chemins entre orient et Occident,  la modeuse chinoise recherche une silhouette maîtrisée et harmonieuse, avec une pointe d’optimisme et de liberté.

A l’image de Los Angeles, la jambe s’affiche, mais le sac pose la dernière touche de chic , avec pour unique mission de donner à sa propriétaire un statut de femme de pouvoir.

Ainsi, si la Shanghaïenne est en quête de perfection, et l’Angeline en quête d’origines, la Parisienne est, quant à elle, en recherche d’éléments dissonants, discordants.

Elle est celle qui intellectualise le plus son look, avec des icônes telles que  Françoise Giroud, Simone de Beauvoir, ou plus récemment Vanessa Paradis ou Charlotte Gainsbourg.

Le négligé chic, le « trench-chignon-Bun », le « coincé-décoincé », sont l’illustration de l’attachement aux grands classiques du patrimoine mode mais avec cette touche tendance mais jamais tendancieuse, qui fait ce style inimitable de la française…

Audacieuse elle porte sa chemise col ultra-fermé mais running fluo aux pieds.

 

Pas de doute la mode n’a pas fini de nous faire tourner la tête…

 

Verdict: « Guilty Of talent »… 

PLAS abeas1

AbC

 

Related posts:

Inspirations...
MADE IN LA: Part 1 Shopping on Melrose
Portrait: "Maison Gabriel", l'évidence faite Mode...
NEW YORK DIARY /// Summer 14 /// Part.2


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.